€ EUR
Fermer
Maintenant Livraison Express GRATUITE

Move Your Lee

Avec Tommy Laurens


Peux-tu te présenter rapidement ? Je m’appelle Tommy. J’ai 27 ans, je suis originaire du Sud de la France mais j’ai déménagé à Paris il y a trois ans pour mon boulot actuel. Je crois que je suis plutôt normal pour quelqu’un de mon âge, je passe beaucoup de temps avec mes amis. J’adore voyager et je me suis fixé pour objectif de voyager le plus souvent possible. Mes expériences, les villes que j’ai visitées, les gens que j’ai rencontrés ont forgé la personne que je suis. J’essaye d’avoir une vie saine au quotidien pour bâtir des fondations solides pour l’avenir.
En quoi ton métier est-il lié à la mode ? Mon activité principale consiste à diriger des call centers pour une compagnie de télécommunications française, et j’espère que cela représentera un tremplin pour ma carrière. Ce n’est pas vraiment lié à la mode, même si j’ai travaillé un temps pour une marque dans un grand magasin parisien célèbre. J’étais très content quand les clients repartaient avec le sourire grâce à une sélection que j’avais composée pour eux. C’est aussi ce que j’essaye de faire avec Instagram avec mes photos de mode, en tant que mannequin et influenceur.
.

Que penses-tu de la campagne Move Your Lee ? Et de la coupe Rider en particulier ? Il n’y a que quelques marques spécialisées dans le denim et Lee en fait partie. La campagne Move Your Lee est à l’avant-poste du renouvellement de l’image globale du denim. Tout le monde porte des jeans, mais selon leurs coupes spécifiques, ils ne tombent pas pareil sur tout le monde ! Avec la coupe Rider, Lee séduit la jeune génération active, qui porte le même jean au travail ou le week-end. Comme moi.
Le denim fait-il partie des essentiels de ta garde-robe ? Quand portes-tu du denim ?
Absolument… Je porte des jeans tous les jours. Je les aime slim ou skinny. Mes jeans ont des couleurs vraiment classiques parce que je les porte indifféremment au travail et pour sortir. Je ne me sens pas vraiment moi-même quand je ne suis pas en jean !


Qu’est-ce qu’une semaine classique pour toi ? Tes activités, tes tenues, les gens que tu vois ou avec qui tu travailles… Je travaille du lundi au vendredi avec des horaires de bureau classiques. À la fin de la journée, je vais un moment à la salle de sport (je m’entraîne cinq heures par semaine). J’essaye d’optimiser mon temps au maximum, je jongle entre les rendez-vous professionnels et les événements Instagram. Je passe continuellement d’une casquette à l’autre pendant la semaine. Le week-end, je vois mes amis, je me repose chez moi (c’est ce que je préfère) et je prépare les prochains posts Instagram (les shootings, par exemple). Avec le rythme que j’ai, un jean et une bonne paire de baskets sont indispensables !
En quoi ta communauté de followers est-elle importante pour toi ? Comment les intègres-tu dans ton quotidien ? Je crois qu’ils ont pris beaucoup d’importance pour moi lorsque j’ai rencontré plusieurs personnes dans différents pays qui m’ont demandé une photo avec moi parce qu’ils me suivaient sur Instagram. Je n’en reviens toujours pas. Ma communauté est tout le temps avec moi, et avec les messages que je reçois, c’est mon rôle de faire attention à ce que veulent les gens et de leur donner encore plus que qu’ils attendent. Je suppose que c’est humain : on aime que les autres nous aiment, c’est une sensation rassurante.
.

Qu’est-ce qui t’inspire ?Ma principale source d’inspiration, c’est ma mère ! C’était une très belle femme (et je ne le dis pas juste parce que c’est ma mère), très appréciée de son entourage, épanouie dans son travail (elle travaillait dans la beauté), elle avait de très belles valeurs et surtout, elle adorait voyager. Malheureusement, elle nous a quittés trop tôt, donc inconsciemment, je vis ma vie comme elle aurait voulu vivre la sienne.
Comment arrives-tu à te renouveler, à éviter la routine ?
En fait, j’utilise cette seconde activité d’influenceur pour éviter la routine. Pour moi, comme ce n’est pas encore du travail, c’est toujours un plaisir et une passion, même si je dois parfois être très organisé et que ça me prend beaucoup de temps. En plus, je suis un globe-trotter dans l’âme et n’avoir aucun voyage prévu me pèse sur le moral ! Une seule vie, c’est bien trop court pour tout ce que je veux faire.


Je porte des jeans tous les jours. Je les aime slim ou skinny. Mes jeans ont des couleurs vraiment classiques parce que je les porte indifféremment au travail et pour sortir. Je ne me sens pas vraiment moi-même quand je ne suis pas en jean !


Comment te différencies-tu des autres influenceurs ? Qu’est-ce qui te rend unique ?
Au départ, je n’essayais pas du tout de construire une communauté. C’est parce que ma communauté s’est construite toute seule que je fais maintenant partie des influenceurs. Tout ce que je voulais, c’était partager mes expériences, montrer ce que j’aime et pourquoi pas en faire la promotion (même si la marque n’a rien demandé). Donc bien sûr, mes posts sont de plus en plus sponsorisés, mais j’essaye de rester moi-même, d’avoir un profil qui parle de moi. J’essaye de ne pas faire semblant d’être un autre en mettant en valeur des produits qui ne m’intéressent pas !

RETOUR EN HAUT DE PAGE

VF INTERNATIONAL S.A.G.L., whose registered office is at Via Laveggio, 5, 6855Stabio, Switzerland. Company Registration number Stabio - CH-514.4.028.163-8, VAT Number CHE-111.650.898